Vous avez des questions ? +243 994 193 561
Phone: +243 994 193 561 Email: info@unigom.ac.cd
>
2023-12-27 09:26:48 0

UNIGOM/UNHCR: Transfert de connaissances dans la localisation de l’aide humanitaire au Nord-Kivu

C’est ce vendredi 01 septembre 2023 que s’est tenue au campus du lac de l’université de Goma, une conférence qui a réuni certains acteurs humanitaires, les professeurs de l’Université de Goma, certains agents des services publics ainsi que des étudiants, autour du thème « La localisation de l’aide humanitaire au Nord-Kivu », une collaboration de l’Université de Goma avec l’Organisation Non Gouvernementale UNHCR.

Cette conférence qui a été ouverte par l’administratif de l’Université de Goma, le Professeur Janvier Kasiwa, est intervenue pour trois raisons principales notamment celle de comprendre et opérationnaliser le concept de localisation dans le contexte particulier du Nord-Kivu; Cerner les dilemmes et contradictions associés à la mise en œuvre de la localisation et au respect des principes humanitaires.

Elle avait aussi comme objectif de Prendre connaissance de l’état de mise en œuvre de la localisation de l'aide humanitaire au Nord-Kivu ainsi que des défis y associés; mais également identifier les voies pour une approche efficace et durable du transfert de connaissances et compétences.

Trois thèmes ont été développés par des panelistes de différentes structures à savoir un État de lieu de la localisation dans les mécanismes de financements et dans la coordination de l'action humanitaire ; Pratiques et défis de la mise en œuvre de la localisation au Nord-Kivu; L'impact des crises sur les femmes et filles et le leadership féminin dans la gestion de l'action humanitaire et la mise en œuvre des interventions.

Pour le Dr Kachuranya Jules, agent à la section protection au niveau du HCR, cette thématique a lancé une réflexion sur les efforts que toutes les parties prenantes doivent mener pour atteindre cette dimension de localisation d’aide humanitaire.

« Beaucoup d’efforts doivent être menés pour entrer dans cette dimension de localisation et surtout l’importance de collaborer avec plusieurs acteurs de façon à s’assurer que les acteurs locaux puissent être impliqués dans la mise en œuvre de l’action humanitaire » a-t-il dit

Une véritable satisfaction pour Madame Passy, chercheuse, membre du laboratoire sur le genre et coordinatrice de AIDPROFEN qui estime que ces échanges vont aider les étudiants à bien orienter leurs recherches dans l’action et l’aide humanitaire pour contribuer au développement du Pays.

« Ces moments d’échanges devraient être intensifiés pour abroger cette fossée entre étudiants et le monde humanitaire. Ceci permettra aux étudiants qui ont choisi la filière de développement et action humanitaire à pouvoir travailler dur pour participer à l’émergence de la République Démocratique du Congo ». Mentionne-t-elle

Quant à Me Franck Shukuru, Avocat et assistant à l’université de Goma en faculté de droit, l’un des participants à la conférence, c’est une occasion pour lui de louer les efforts des Organisations Non gouvernementales locales et internationales pour l’assistance en période de crise au Nord-Kivu.